fbpx
Conseils immo des vendeurs

Comprendre les étapes d’une vente immobilière

Tant pour l’achat que pour la vente d’un bien immobilier, il est nécessaire de comprendre parfaitement tout le processus afin de réussir la transaction. Lorsque l’on projette de vendre un tel patrimoine, chaque détail compte et doit être respecté pour mener à bon escient cette expérience. La majorité des cas passe par une agence immobilière.

D’ailleurs, c’est le moyen le plus sûr et le plus pratique. Pour y voir plus clair, voici les différentes étapes à entreprendre pour la vente immobilière.

Les moyens disponibles pour vendre un bien immobilier

Avant d’entamer quoi que ce soit à la vente, il est important de savoir les moyens disponibles. Faire appel à une agence immobilière représente généralement le choix le plus judicieux. Elle vous épargne de nombreuses démarches contraignantes et compliquées durant le projet.

Optez toutefois pour une agence qui connait très bien le quartier où se trouve le bien et qui est dotée d’une bonne expérience dans le domaine. Il en existe plusieurs types, allant des plus classiques aux plus spécialisés en passant par les agences en ligne, qui sont très appréciées actuellement.

En fait, cette dernière option apporte une multitude d’avantages, si l’on ne parle que de la limitation des dépenses. Au lieu d’un pourcentage sur le coût du bien immobilier, elle met en place une rémunération fixe. Il est également possible de procéder de particulier à particulier. Quelle que soit la méthode choisie, elle implique un certain nombre d’étapes, qui semblent à peu près identiques.

Les préparatifs requis à la mise en vente

Pour bien vendre le bien immobilier, il faut préparer tout le nécessaire, notamment les pièces administratives.

Réunir les documents essentiels à la vente

Il est vivement recommandé à tout propriétaire, qui souhaite mettre en vente son bien immobilier, de réunir préalablement les documents nécessaires. Parmi ceux-ci, on peut citer :

  • Le titre de propriété : qui garantit que le bien appartient véritablement au vendeur,
  • Les papiers mentionnant la situation personnelle du vendeur : extrait d’acte de naissance ou livret de famille, carte de résident, etc.
  • Les dossiers justifiant la régularité des travaux d’entretien réalisés, s’il y en a,
  • Les dossiers de diagnostic technique, à remettre au notaire avant la signature du compromis ou de la promesse de vente.

Faire estimer le bien immobilier

Définir le prix d’un bien immobilier n’est pas chose facile. Plusieurs facteurs entrent en jeu. L’estimation se révèle ainsi une étape extrêmement importante. Il faut connaitre au préalable sa valeur précise sur le marché local.

Le propriétaire pourra faire lui-même l’évaluation en réalisant de simples comparaisons avec les autres biens du même genre dans son quartier. Mais c’est une alternative un peu élémentaire et incertaine. L’idéal est de solliciter l’aide d’un professionnel de l’immobilier, qui grâce à son excellente connaissance du marché, sera capable de fournir une fourchette de prix objective.

Il est possible de demander différentes estimations de valeur à plusieurs agences immobilières afin de pouvoir les comparer et vendre le bien à sa juste valeur.

Réaliser les diagnostics techniques

Après avoir déterminé le prix, il est nécessaire de réaliser par la suite les diagnostics techniques. Parmi les neuf qui sont possibles, seul le diagnostic de performance énergétique (DPE) est obligatoire à toutes les annonces immobilières. Pour l’établir à minima, l’intervention d’un diagnostiqueur agréé est requise. Ce type de document permet aux acheteurs potentiels d’apprendre davantage sur l’état sanitaire et surtout la consommation énergétique, du logement mis en vente en vue d’assurer la sécurité de ses futurs occupants.

Les dossiers de diagnostic technique comportent :

  • Le diagnostic de performance énergétique (DPE)
  • Le diagnostic plomb (CREP)
  • Le diagnostic Amiante
  • Le diagnostic Termites ainsi que d’autres parasites xylophages
  • Le diagnostic des installations intérieures de gaz et d’électricité supérieures à 15 ans
  • Le diagnostic des risques naturels, miniers et technologiques (ERNMT)
  • Le contrôle de l’installation d’assainissement pour tous les biens non raccordés au « tout-à-l’égout ».
  • Le diagnostic loi Carrez, en cas de copropriété.

Programmer des visites

Pour commercialiser dans les meilleures conditions possible, le bien immobilier devrait attirer de nombreuses visites, qui forment chacune une opportunité de vente. Ainsi, il faut préparer à bon escient le logement à cette étape, le soigner et le rendre agréable à voir.

L’étape d’offre d’achat et de négociation

C’est une offre d’achat des potentiels acquéreurs qui aboutit à une phase de négociation. Il s’agit d’une proposition ferme et précise, qui pourra s’achever à une signature de contrat à des conditions déterminées.

Des fois, certains acheteurs proposent un montant inférieur à celui énoncé. Il se peut également que le marché se montre compliqué, ce sera plus intéressant à cet effet de mener la négociation au travers d’une agence immobilière. Peu importe, les vendeurs doivent rester ouverts à toute proposition.

Réaliser la signature du compromis de vente

Une fois que le vendeur et l’acheteur se sont mis d’accord sur le prix, l’on passe maintenant à la signature du compromis de vente ou d’un avant-contrat. Il s’agit en quelque sorte d’un document, qui mentionne que le vendeur accepte de céder son bien à l’acquéreur, qui déclare à son tour vouloir l’acheter, suivant les conditions établies sur l’acte.

Le compromis de vente peut être rédigé par le notaire ou l’agent immobilier. En signant ce document, l’acquéreur doit verser le dépôt de garantie. C’est une somme équivalente à environ entre 5 % et 10 % du prix de vente, déduite du montant total durant la signature de l’acte notarié.

L’acheteur possède un délai de 10 jours à partir de la signature de ce document, pour se rétracter sans besoin de justification ni pénalités. Sinon, la signature de l’acte authentique se déroule dans un délai moyen de trois mois. Cette durée correspond généralement au temps nécessaire à l’exécution préalable des conditions suspensives habituelles et au rassemblement des dossiers à fournir.

Signer l’acte définitif et transférer la propriété

Après avoir tout réglé, il est temps de signer l’acte authentique, qui se fera entre les deux parties concernées et devant le notaire. Vient par la suite le transfert de la propriété.

Toutes ces étapes font partie des démarches incontournables lorsque vous souhaitez vendre un appartement, une maison ou un autre bien immobilier. Elles peuvent paraître longues et pénibles, mais garantissent la protection des deux parties mises en jeu.

Laisser un commentaire

Cliquer ici pour ajouter un commetaire

A propos de l’auteur

Je suis Nathalie RALAISON, conseillère immobilier sur le secteur des Yvelines notamment Plaisir, Les Clayes Sous Bois, Villepreux et ses environs.

Mon expérience de plus de 10 ans en tant que conseillère immobilier et conseil en investissement de résidence de loisirs me permet de vous apporter tout mon savoir-faire.

Parlez moi de votre projet